Accueil > Actualités

Synthèse de nanostructures bidimensionnelles : les nanofeuillets de h-BN !

publié le

Depuis de nombreuses années, un des thèmes phare du LMI concerne la synthèse de nitrure de bore hexagonal (h-BN) sous des formes variées (fibres, films minces, nanotubes, membranes méso ou micro-poreuses ...) pour des applications tribologiques, thermostructurales ou énergétiques...

L’accès à ces formes spécifiques est rendu possible grâce à la voie de synthèse utilisée, la pyrolyse de polymères précéramiques (PDCs) qui consiste à synthétiser un précurseur moléculaire et à le polycondenser en un polymère inorganique pouvant être mis en forme avant sa céramisation.

En couplant cette technique à un frittage flash (SPS), le LMI, en collaboration avec le laboratoire MATEIS de l’INSA de Lyon, vient de réaliser la synthèse de nanostructures bidimensionnelles, des nanofeuillets de h-BN parfaitement cristallisés, nécessaires à l’exploitation des propriétés électroniques du graphène.

Ces résultats qui viennent d’être publiés dans la revue Scientific Reports permettent au LMI de se positionner sur le devant de la scène internationale dans un domaine extrêmement compétitif à l’heure actuelle. En outre, en raison de la très bonne qualité des échantillons déjà obtenus et de la promesse de feuillets optimisés, le LMI a été invité à rejoindre le « Flagship Graphene » (http://graphene-flagship.eu/), un projet de recherche européen d’un milliard d’euros sur dix ans dont le but est de développer des applications pour le graphène, et plus généralement, la famille des matériaux bidimensionnels.
Nature. Scientific Reports, 6, 20388 (2016), doi:10.1038/srep20388