Accueil > La recherche > Les Equipes de Recherche > BIO : Biomatériaux > Interfaces avec le Vivant

Interfaces avec le Vivant

publié le , mis à jour le

REGENERATION TISSULAIRE

Les recherches de l’équipe portant sur la régénération tissulaire sont particulièrement orientées sur la régénération des tissus mous de la dent (odonte) et de ses tissus de soutien (parodonte). Elles font actuellement l’objet de plusieurs projets collaboratifs dont :


REVAMED
Kerstin Gritsch, Brigitte Grosgogeat


Développement de dispositifs médicaux innovants pour la régénération des tissus mous : deux messes tricotées, dégradables ou semi-dégradables fonctionnalisés, pour le traitement ou la prévention des déhiscences de la paroi abdominale et une collerette non tissée fonctionnalisée pour le traitement des tissus péridentaires défectueux.
http://competitivite.gouv.fr/le-15e-appel-a-projets/les-resultats-du-15e-appel-a-projets-952.

Partenaires impliqués : LMI, NAMSA, ANTHOGYR, COVIDIEN, SCIENCE ET SURFACE, STATICE
Financement : Fond Unique Interministériel

Figure 1 : Fibroblaste gingival sur matrice polymère électrofilée
Campos D., et coll. BioResearch Open Access, 3(3), 2014

ARDENT Life
Brigitte Grosgogeat, Cyril Villat, Nelly Pradelle, Pierre Colon, Vincent Salles


Etude préclinique de la biocompatibilité de microsphères pharmaceutiques pour la régénération du tissu pulpaire.
www.ingenierie-at-lyon.org/projet/ardent-life

Partenaires impliquées : LMI, LAGEP, UMR CNRS 5007 (Nida Othman)
Partenaires associés : Laboratoire Physiopathologie Orale Moléculaire, (POM-UMR S1138), Stéphane Simon
Financement : Institut Carnot I@L

Ce projet fait suite au projet Ardent conduit en collaboration par les laboratoires
LAGEP (UMR CNRS 5007), MATEIS (UMR 5220) et IMEB.

Figure 2 : Modifications de la morphologie cellulaire du fibroblaste gingival en contact du composite dentaire (réorientation des fibres d’actines et altération du noyau).
Imagerie confocale à balayage laser
Attik N.,et coll.. Microscopy and Microanalysis. 9(3), 2013

PRINT
Kerstin Gritsch, Brigitte Grosgogeat


Développement de support multi-couches résorbables, et capable de régénérer les tissus parodontaux, in situ, à partir des cellules présentes dans les tissus restants.
http://www.ingenierie-at-lyon.org/projet/print-2015-parodontologie-regenerative-par-ingenierie-tissulaire

Partenaire impliqué : LMI
Partenaire associé : Institut des Biomolécules Max Mousseron, Département des Biopolymères Artificiels (IBMM - UMR 5247), Xavier Garric
Financement : Institut Carnot I@L